Savez-vous ce qui fait de la Finlande LE pays des baies sauvages ?

Les baies sauvages du nord possèdent des vertus nutritionnelles indéniables et leur goût est fabuleux. Leurs qualités aromatiques et nutritionnelles sont aujourd’hui largement prouvées : il y a une très grande différence au niveau des saveurs et vitamines, par rapport aux baies et fruits cultivés plus au sud. Pourquoi ?

La Finlande est le pays le plus boisé d’Europe

Plus de 70% des terres sont couvertes de forêts qui appartiennent presque entièrement à la grande zone de la forêt boréale de conifères, humide et fraîche. C’est l’un des meilleurs environnements possibles, notamment pour la myrtille et l’airelle rouge sauvages, qui poussent en abondance dans les forêts de sapins et d’épicéas. La mûre arctique se plaît dans les tourbières sauvages en Laponie, où pousse également la camarine noire. On trouve ces baies arctiques, la canneberge et même la délicieuse petite fraise des bois de Finlande dans d’autres régions du nord, notamment en Amérique du Nord, bien que certaines espèces aient développé leurs propres variantes en Finlande, avec les particularités que l’on commence à leur connaître.

Le soleil de minuit et autres conditions climatiques

Au nord de la Finlande, là où la nature est particulièrement sauvage, et où l’homme est peu présent, le soleil de minuit arctique fait mûrir les myrtilles, airelles et autres baies sauvages. Ce soleil qui ne cesse de briller l’été, les nuits durant, dote les baies et fruits finlandais d’un taux exceptionnel en sucres naturels. Ainsi, les baies cueillies en Laponie sont plus savoureuses et aromatiques que les baies qui poussent ailleurs, mais aussi plus riches en vitamines et fibres car les conditions climatiques des régions situées au grand nord donnent des teneurs plus élevées, notamment en antioxydants, et particulièrement en anthocyanes.


La délicieuse myrtille sauvage – superfood finlandais

Pleine de goût, juteuse et légèrement acidulée, ses arômes sont très intenses. Ce fruit rouge sauvage, qui convient aux pâtisseries telles que muffins et tartes aux myrtilles, aux confitures ou gelées, est tout simplement fabuleux lorsqu’on la déguste telle quelle, nature, de préférence au moment même de la cueillette. Paradoxalement, malgré sa faible teneur en sucres (même les diabétiques peuvent en consommer régulièrement), son goût doucement acidulé laisse une note délicieusement sucrée en bouche.

La délicieuse petite myrtille sauvage est un excellent antioxydant : riche en vitamines C et E, en fibres (c’est un vrai coupe-faim), minéraux et flavonoïdes. Un verre de jus de myrtilles tous les matins contribue à combattre le vieillissement prématuré, à restaurer la mémoire, assurer la santé de vos artères et surtout, à améliorer votre acuité visuelle. Si vous ne connaissez pas l’histoire des pilotes de l’armée de l’air anglaise, la voici : pour échapper aux Allemands, les pilotes devaient voler de nuit – mission périlleuse et difficile, mais ils réussirent à améliorer leur vision dans l’obscurité en consommant des myrtilles sauvages. Après la guerre, les chercheurs ont confirmé le bien-fondé de cette pratique, et depuis, la myrtille fait constamment l’objet d’autres études, notamment dans la prévention des cancers ou maladies dégénératives.

Déjà nommé le « super aliment du 21ème siècle », la myrtille sauvage contient des composés anthocyaniques en quantités quadruples par rapport à la myrtille cultivée, ce qui explique ses multiples bienfaits, tout comme sa saveur et sa couleur : la petite myrtille finlandaise est même bleue violacée de l’intérieur!


L’airelle rouge est bien meilleure pour la santé que l’ACAI !

On ne confond pas l’airelle rouge sauvage et la canneberge.

Peu de Français connaissent l’airelle rouge, ce trésor de la nature arctique

L’airelle a une couleur rouge foncé et sa pulpe est très ferme. Son goût est amer et âpre, tout en restant agréablement acidulé et fruité en bouche. On en fait des confitures et des gelées rafraîchissantes, qui accompagnent traditionnellement le gibier mais aussi le poisson ou la viande.

Avec l’arrivée des beaux jours de l’automne, les Finlandais retournent dans la forêt, pour la cueillette de l’airelle rouge sauvage. Ce fruit acidulé est également connu pour les bienfaits uniques qu’il offre dans le domaine de la santé : l’airelle rouge contient beaucoup d’antioxydants (surtout des anthocyanes qui, selon des études réalisées en Scandinavie et au Canada, peuvent aider à réduire le risque de maladies cardiovasculaires et même certains cancers), des fibres alimentaires, de la vitamine C, des polyphénols et des acides gras oméga 3 qui contribuent à être en bonne santé…

L’airelle rouge sauvage est considérée comme « superfruit », elle aussi.


La délicieuse mûre arctique est sans doute la baie la plus exclusive de la planète

Rare, fragile et délicieuse, la mûre arctique fait partie des baies les plus exclusives de la planète.

 « La reine des baies «  pousse uniquement en régions arctiques. On la trouve dans les forêts et tourbières au-delà du Cercle Arctique, notamment en Laponie finlandaise.

Mûrie par le soleil de minuit, elle est très recherchée pour sa rareté et ses qualités gustatives exceptionnelles : elle est juteuse, goûteuse, odorante – mais aussi pleine de gros pépins et de saveurs inconnues…

Cette merveille arctique est aussi connue sous le nom de « Mûre des marais » ou encore, en anglais, Cloudberry. De couleur jaune ou un peu orangé, elle est trois fois plus vitaminée que l’orange. L’huile des graines est même utilisée dans l’industrie cosmétique.


La baie d’argousier

L’automne est là et la fatigue nous guette… C’est le moment de se vitaminer ! Savez-vous qu’en avalant 4 petites baies d’argousier le matin, vous êtes chargé en vitamines pour la journée ? Cette belle petite baie délicieusement acidulée est exceptionnellement riche en vitamine C : comparée au kiwi, la baie d’argousier en contient cinq fois plus, et une baie fournit autant de vitamine C qu’une orange.

Mais attention ! C’est vraiment piquant… et pas seulement en bouche !

La baie la plus exquise de la Finlande
La framboise arctique au parfum enivrant pousse dans les tourbières boisées, les prairies humides, les berges, en bordure des fossés, des ruisseaux et des chemins.

Cette baie rare et délicieuse, sucrée et juteuse, est très fragile : elle ne supporte pas le transport ni le stockage à l’état frais… On peut seulement la déguster en confitures, liqueurs et autres, et bien sûr, dès la cueillette, en Finlande de la mi-juillet jusqu’à début septembre.


Pourquoi la fraise finlandaise est-elle tellement sucrée et juteuse?

C’est grâce au soleil de minuit : comme les autres baies finlandaises, les fraises aussi mûrissent sous un soleil qui ne se couche pas. Cet ensoleillement exceptionnel stimule la production des sucres naturels dans les fruits, et de ce fait, les fraises finlandaises sont plus sucrées et aromatiques que celles qui poussent plus au sud.

En Espagne par exemple, le soleil chaud mûrit les fraises rapidement, mais l’obscurité du soir arrive trop tôt pour qu’elles puissent former la même quantité de sucres et d’arômes que les fraises de Finlande. Qui d’ailleurs ont été primées meilleures au monde pour leurs qualités gustatives…

A l’événement « Le plus long Millefeuille de Finlande », elles étaient encore au rendez-vous, avec le goût qu’on leur reconnaît: sucré, ferme, goûteux… avec leur parfum prononcé qui appelle à la gourmandise !